En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Universités des Achats 2019 : réflexions stratégiques et applications concrètes.

Par Frédéric PHILIPPE, manager achats industriels.

Publié le 3 juin 2019

Universités des Achats 2019 : réflexions stratégiques et applications concrètes.

Une merveilleuse journée que ces Universités des Achats 2019 ! Deux tables rondes et une keynote ayant pour thème la confiance aux achats. Devant un amphithéâtre comble avec près de 1000 acheteurs, les intervenants, Directeurs achats ou PDG de grands groupes, nous montrent comment la transparence dans les décisions alliée au leadership et la posture des acheteurs permettent de créer une relation de confiance en interne comme avec les fournisseurs. Exemples précis à l’appui. Et confiance fut réellement le maître mot de tous les débats du matin. L’après-midi, pas moins de 30 ateliers nous étaient proposés.


Pour ma part, j’ai choisi ceux relatifs aux apports de la digitalisation. Voici deux cas concrets très parlants. Le premier concerne l’IoT, ou internet des objets, pour la rationalisation de la sous-traitance d’emballage pour le célèbre parfumeur Guerlain, opération conduite par Argon Consulting. Résultat : la réduction de 50% du lead-time permettant ainsi une plus grande agilité et un meilleur time-to-market. Or time is money ! Impacts positifs évidents sur la chaîne de création de la valeur, transférables à de nombreux autres secteurs industriels.


Le deuxième exemple concerne un fournisseur de sous-ensembles électroniques. Là, c’est le niveau de qualité qui pénalisait les achats. L’acheteur a suggéré l’emploi de cobots, ces robots coopérants avec les hommes.


Résultat : une amélioration immédiate. Et une optimisation des prix lors de la négociation tarifaire l’année suivante. Nous le voyons, la confiance gagnée dans ces deux applications concrètes a une incidence directe sur la performance achat.